Les travaux de construction du nouvel établissement thermal à Vichy commencent en 1899 avec l'essor de la ville. Construit sur le plans de l'architecte Charles Lecoeur, l'établissement est inauguré en 1903. Une aile supplémentaire est ajoutée en 1934. Le pavillon central est couvert d'une coupole. Le hall d'entrée ouvre sur l'extérieur par trois portes plein cintre entièrement vitrées et surmontées d'un vitrage multicolore. La coupole, inspirée des constructions arabes, se compose d'un tambour octogonal recouvert de grès flammé, et d'une calotte légèrement pointue. Sur la façade nord de 1934 se trouvent deux châteaux d'eau en léger retrait par rapport à son centre. Ils présentent l'aspect de deux tours fortifiées avec de pseudo ouvertures défensives. A l'intérieur, le hall d'entrée est orné des peintures d'Alphonse Osbert : La Source (1903) et Le Bain (1904). Les arcades sont bordées de stuc finement ouvragé. Le bâtiment a été classé monument historique en 1989. Les peintures d'Alphonse Osbert La Source (Alphonse Osbert, 1903) Cette peinture symboliste représente des personnages s'abreuvant à une source qui coule en cascade. Les architectes Lecoeur et Woog, le médecin Victor Cornil , monsieur Dietz, commissaire du gouvernement auprès de la Compagnie fermière, et le peintre lui-même font partie des protagonistes. Au fond, des reliefs adoucis rappellent ceux de la montagne bourbonnaise. Le Bain (Alphonse Osbert, 1904) Le Bain représente des femmes en train de se baigner. La couleur dominante est le bleu, qui évoque l'eau. Quant aux personnages, ils ont la rigidité des statues de marbre, ce qui est caractéristique de la peinture symboliste.